Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Une zone de basses émissions à Bruxelles à partir du 1er janvier 2018 !

Après Anvers, c’est au tour de Bruxelles de se doter d’une zone de basses émissions (LEZ). L’objectif : interdire l’accès au territoire des 19 communes aux véhicules les plus polluants afin d’améliorer la qualité de l’air à Bruxelles.

Bruxelles entre en zone de de basses émissions

Un automobiliste averti en vaut deux ! A partir du 1er janvier 2018, les véhicules les plus polluants (dans un premier temps uniquement les véhicules diesel de norme EURO 1, ou sans norme EURO) ne pourront plus circuler à l’intérieur de Bruxelles (territoire des 19 communes). Les véhicules à essence suivront. Cette règle est valable pour les véhicules immatriculés en Belgique comme à l’étranger et les normes devraient devenir de plus en plus strictes au fil des années.

 

Cette décision prise par le gouvernement régional s’explique par la volonté de lutter plus efficacement contre la pollution du trafic automobile qui fait des ravages dans notre capitale mais aussi dans tout le pays. On dénombre 12.000 décès prématurés en Belgique en raison de la mauvaise qualité de l’air. En interdisant l’accès à la Région bruxelloise aux véhicules les plus polluants, on améliore la qualité de l’air pour tous, Bruxellois, visiteurs et navetteurs.

 

Si tout le territoire de la Région de Bruxelles-Capitale est concerné par la LEZ (Low Emission Zone) et ce 7 jours sur 7, sa mise en place est prévue en plusieurs phases.

 

Qui sont les véhicules visés ?

En 2018, les seuls véhicules interdits de circuler dans Bruxelles seront les véhicules diesel de norme EURO 1, ou sans norme EURO. Ces véhicules sont particulièrement visés car ils émettent plus de pollution atmosphérique et donc de particules néfastes pour la santé. Les véhicules à essence ne seront pas concernés la première année mais devraient être également écartés du trafic bruxellois à partir de 2019. C’est en réalité la norme Euro d’un véhicule, en fonction de son carburant, qui détermine s’il a accès ou non à la zone de basses émissions (LEZ). Plus la norme Euro d’un véhicule est élevée, plus basses seront ses émissions. La norme Euro de tout véhicule est indiquée sur la carte grise du véhicule.

 

Période de transition

A partir du 1er janvier 2018 une période transitoire de neuf mois – au cours de laquelle seuls des avertissements seront adressés – est prévue afin de permettre aux citoyens et visiteurs/navetteurs de s’adapter à la nouvelle mesure. Une grande campagne d’information sera menée auprès des automobilistes afin de les sensibiliser à toutes les alternatives aux véhicules les plus polluants.

Après cette période transitoire, les plaques d’immatriculation des véhicules seront contrôlées et le non-respect des critères d’accès donnera lieu à une amende administrative de 350 euros.  

 

Pour connaître tous les détails de cette mesure, les véhicules concernés et les alternatives possibles, rendez-vous sur http://www.lez.brussels.

Actions sur le document

Mots-clés associés :

Mois précédent Décembre 2017 Mois suivant

Décembre
LuMaMeJeVeSaDi
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Vie Etterbeekoise -2017