Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Alimentation durable

Asbl ‘Commune ferme à la ville’

1.	Asbl ‘Commune ferme à la ville’Depuis 2009, l’Echevinat du Développement durable a placé la thématique de « l’alimentation durable » au cœur de sa politique, parce que nos choix alimentaires ont un impact réel et direct sur l’environnement, l’économie et le social qui sont les 3 piliers du Développement durable.

En effet, les modes de production actuels font appel à la culture intensive, à l’industrialisation agricole, aux pesticides et engrais chimiques, à la culture sous serre.  Les chaînes de production se sont allongées et complexifiées, il n’y a plus de limite géographique ou de saison, les aliments sont transformés (additifs, plats préparés, légumes lavés et découpés sous vide, mini portions, sur-emballage, gaspillage…) avec un impact négatif croissant sur l’environnement, les modes alimentaires et notre santé.

En choisissant la filière de l’alimentation durable, on mise sur une agriculture capable de respecter les ressources naturelles et les travailleurs.  Tout y est pris en compte : l’eau, les sols, le rythme des saisons, la biodiversité, la qualité des produits, les économies de transport, les conditions de travail.  Et on redécouvre le goût des aliments !

Afin de renforcer la visibilité de ses deux grands objectifs de sensibilisation que son la promotion et le soutien de l’agriculture paysanne ainsi que l’adoption de nouveaux comportements de consommation et d’achat de denrées alimentaires, la commune d’Etterbeek a créé l’asbl ‘Commune ferme à la ville.

Dans le cadre de cette asbl, diverses activités sont régulièrement proposées au public comme des ateliers de cuisine, des projections de films, des conférences, des journées pédagogiques à la ferme, des rencontres et échanges, et toutes animations susceptibles d’encourager la réflexion sur cette thématique de l’alimentation durable.

Toutes les informations sur les activités passées et à venir, ainsi que des recettes, conseils et astuces de cuisine durable se trouvent sur le site internet www.communefermealaville.be

 

Le kit « table durable entre voisins »

 

Cet outil développé avec le soutien financier de Bruxelles Environnement vise à sensibiliser la population aux bienfaits de l’alimentation durable et à renforcer les liens entre habitants. Il est mis gratuitement à la disposition des Etterbeekois et se présente sous la forme d’une valisette contenant tout le matériel et les informations nécessaires à l’organisation, chez soi, d’une soirée-repas articulée autour de l’alimentation durable.

 

Concrètement, les personnes intéressées doivent s’y prendre à l’avance (1 mois environ) pour l’emprunter afin d’être certain de disposer du temps nécessaire pour s’en approprier correctement le contenu et pour mener à bien les différentes étapes préalables à la tenue de leur dîner, auquel ils convieront un certain nombre de voisins ou amis.

 

L’hôte sera le véritable moteur de cette expérience culinaire originale puisqu’outre la phase de préparation menée en amont avec l’équipe du service du Développement durable (prise d’information, choix du thème et du menu, planification de l’événement, etc.), c’est lui aussi qui sera le garant du bon déroulement et du timing de la soirée.

 

Le jour J, un coach en alimentation durable sera présent sur place afin d’apporter ses conseils et son expertise aux participants ainsi que pour les encadrer lors de « l’atelier cuisine ».

 

L’ensemble des frais relatifs à l’organisation du repas (achat des ingrédients, rémunération du coach, etc.) sont pris en charge par la commune. Chaque invité repartira, en outre, avec une mine d’informations et de conseils pratiques en lien avec l’alimentation durable ainsi qu’avec toute une série de petits accessoires (calepin à courses, calendrier des fruits et légumes de saison, etc.).

 

Découvrez le livret et les recettes

 

 

Le « Défi alimentation durable »

Le « Défi alimentation durable » est une expérience originale de sensibilisation ‘en profondeur’ de ménages etterbeekois à tous les aspects liés à l’alimentation durable. L’objectif de ce défi est d’amener des ménages (volontaires) à des changements en termes de comportements de consommation et d’achats alimentaires et de sensibiliser par ricochet, l’ensemble de la population via la création et la promotion de divers outils de communication (site internet, recueil des ménages, vidéos, livre-reportage, exposition, …).

Concrètement, une douzaine de ménages participent pendant 6 mois à une série d’activités : cours de cuisine, coaching nutritionnel, visite d’une ferme, projection de film, activité potager,… au bout du parcours, les ménages deviennent nos Ambassadeurs de l’alimentation durable à Etterbeek.

Une première édition pilote a été lancée en 2012, avec le soutien financier de Bruxelles Environnement et une deuxième édition a démarré en septembre 2013.
 

Profitez-en aussi :

 

La carte du territoire en alimentation durable

Pour rencontrer l’objectif de l’asbl ‘Commune Ferme à la ville’ d’informer et de soutenir l’agriculture paysanne, nous tentons de mettre régulièrement à jour une carte du territoire reprenant les différents systèmes de consommation alternative (les circuits courts) existants sur la commune d’Etterbeek.

Mais qu’entend-on par circuit-court ? C’est un mode de commercialisation de produits agricoles qui s’exerce soit par la vente directe du producteur au consommateur, soit par la vente indirecte, à condition qu’il n’y ait qu’un minimum d’intermédiaires. Le principe de base : acheter de la nourriture produite localement et commercialiser dans un rayon le plus proche du producteur. Il existe différentes formules de circuits-courts qui se différencient ensuite en fonction de l’engagement fixé entre le producteur et le consommateur. On peut y acheter des fruits et des légumes mais également d’autres productions fermières, telles que des produits de crémerie, boucherie, boulangerie ou plats préparés.

 

Pour s’y retrouver, voici les différentes formules :

  • La vente directe à la ferme ou sur les marchés : ce système à l’avantage de rencontrer directement le producteur.
  • Les épiceries bios : offre de produits labellisés bio et en partie issus de producteurs locaux. Mais attention, cela n’est pas une garantie : parler et discuter avec votre épicier(ère) permet de s’assurer de la provenance locale ou non de sa production.
  • Les dépôts de paniers : les dépôts de paniers sont des points de livraison de production alimentaire, fournit par un producteur, une coopérative rassemblant plusieurs producteurs ou une plate-forme intermédiaire. Cela peut être une épicerie bio, un restaurant, une maison de quartier,... En fonction des relations établies avec le producteur, la commande s’effectue quelques jours avant et il n’est généralement pas obligatoire de commander chaque semaine.
  • Les livraisons à domicile : certains producteurs, coopératives ou plateformes proposent des services de livraison à domicile.
  • Les groupes d’achats - GA qui regroupent les GAC/GAS (Groupement d’Achats Communs - Groupe d’Achat Solidaire et GASAP (Groupe d’Achat Solidaire de l’Agriculture Paysanne) : un GA est un groupe de citoyens qui s’associent directement avec un producteur paysan pour acheter de façon régulière et à long terme de quoi se nourrir en produits de saison. Bien que chaque GA possède son propre mode de fonctionnement, la démarche repose sur une même base : un contrat de solidarité est signé, fixant le paiement à l’avance au producteur (pour un mois, un semestre, un trimestre ou un an) et la périodicité de la livraison (toutes les semaines, tous les 15 jours ou tous les mois). Généralement, les membres sont amenés à s’investir dans l’organisation du groupe (permanences, commandes, rencontres, …)

 

Découvrez la carte du territoire d'Etterbeek en alimentation durable

 

 

Et l’agriculture bio dans tout ca ? 

La labellisation Agriculture Biologique (AB) n’est pas une obligation pour tous les producteurs de circuits-courts. Les aspects sociaux et environnementaux sont toutefois une gageure des circuits-courts qui garantissent une alimentation saine, locale, respectueuse de son environnement et à valeur humaine. De nombreux producteurs adhèrent également à la charte de l’Agriculture Paysanne, qui est un concept d’agriculture qui répond à des critères à la fois de durabilité, de respect de l’environnement et du tissu social.

Actions sur le document

Mois précédent Janvier 2017 Mois suivant

Janvier
LuMaMeJeVeSaDi
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031

Vie Etterbeekoise -2016