Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Réalisations et projets

Depuis sa création, la Régie foncière d'Etterbeek a mis en oeuvre de nombreux projets de rénovation et de reconstruction. En voici un petit aperçu (non exhaustif). 


Nouvelle bibliothèque Hergé

 Elle se trouve au 211, avenue de la Chasse. Ce nouvel immeuble comporte, outre la bibliothèque, six appartements de moyen standing de deux et trois chambres ainsi qu’un parking en sous-sol. Spacieuse, moderne et accessible aux personnes à mobilité réduite, la nouvelle bibliothèque Hergé a été inaugurée en décembre 2003, en présence de Fanny Rodwell, veuve du célèbre créateur de Tintin. 


Maison Abbeyfield

Elle se trouve au 490, chaussée de Wavre, et a été inaugurée en mai 2004. Il s’agit d’un concept original de maison d’accueil pour seniors regroupant huit logements privatifs, une chambre d’accueil temporaire et des espaces communs. Ces logements sont occupés par des personnes âgées autonomes. De nombreuses maisons de ce genre existent à travers le monde. Etterbeek a accueilli le première maison Abbeyfield en région bruxelloise. 

« Petite chaussée de Wavre »

 Les intérieurs d’immeubles du tronçon de la chaussée de Wavre compris entre la place Jourdan et le square Forte Dei Marmi (historiquement appelé « petite chaussée de Wavre ») ont été entièrement rénovés pour conférer aux logements tout le confort moderne sans altérer les façades. L'ancienne voie carrossable reliant la place Jourdan à l’avenue du Maelbeek s’est elle reconvertie en piétonnier équipé d’un nouveau revêtement de sol en pierre naturelle. Ce piétonnier accueille, durant les beaux jours, de nombreuses terrasses et se distingue par son immeuble passerelle situé à hauteur des numéros 344/348 chaussée de Wavre. Cette « porte d'Etterbeek » marque le début de la zone piétonne et symbolise le renouveau du quartier.

Le bâtiment situé au numéro 366 a été entièrement réaménagé pour y loger le Centre Culturel « Espace Léopold Senghor ». La superbe salle de style 1900 qui occupe une bonne partie de l‘Espace Senghor a été conservée et rénovée avec soin.

Rue Gray et rue de l'Etang

 C’est à cet endroit que s’étendait, au XIXe siècle, l'ancien grand étang d'Etterbeek niché au cœur de la vallée du Maelbeek. La Régie foncière avait acquis un alignement d’immeubles dans l’îlot Gray / Etang. Trop vétustes pour être conservés, ils ont été démolis pour être remplacés par de nouveaux immeubles de logements. Ceux-ci encerclent un jardin semi-public accessible aux riverains. 

Le Ranch (rue Louis Hap)

Plusieurs maisons unifamiliales ainsi que des appartements ont été construits ou rénovés rue Louis Hap. Un nouvel immeuble regroupant au total une petite vingtaine d’appartements a été construit au 480, chaussée de Wavre, où s’étendait autrefois un chancre irrécupérable. Devant cet immeuble, la Régie a aussi aménagé un espace de détente avec plaine de jeux pour les plus petits. C’est cet endroit que l’on appelle « Le Ranch ».

Avenue du Préau

La Régie foncière y a construit sept maisons unifamiliales ainsi que les nouveaux locaux du club de pétanque. Les surfaces totales des maisons varient entre 125 et 202 m² et les surfaces de terrains privatifs entre 1 are et un peu plus de 2 ares. La volumétrie des constructions rappelle par sa simplicité et sa rigueur géométrique le style « Bauhaus ». A noter que ces maisons ont été mises en vente et acquises sur base du droit de superficie.

Place Saint-Pierre

Les immeubles situés aux numéros 20, 21 et 23 de la place Saint-Pierre ont été entièrement rénovés. Ils abritent, au rez-de-chaussée, deux espaces commerciaux (d e 110 m² chacun) et, aux étages, neuf appartements dont la surface varie entre 67 et 125 m². Comme dans le cas de l’avenue du Préau, ces appartements ont été vendus par la Régie foncière sous le régime du droit de superficie.

Dans le « quartier Jourdan »

La Régie foncière a également rénové en profondeur d’autres maisons ou immeubles dans le quartier de la place Jourdan. C’est le cas, par exemple, du bâtiment situé à l'angle de la chaussée de Wavre (n°455) et de la rue de Theux (n°2). Il regroupe plusieurs niveaux de logements (aménagés sous forme de duplex) et un commerce au rez-de-chaussée. Un peu plus loin, aux numéros 11-13, rue de l’Orient, la Régie a transformé un ancien chancre en immeuble de logements. Enfin, à quelques centaines de mètres, sur la chaussée de Wavre, la Régie a aussi supervisé, il y a quelques années, les travaux de construction du nouveau home Beauport.

L’Arche

La Régie foncière a joué un rôle capital dans le projet développé par l’asbl « L’Arche », visant à créer un centre d’accueil de jour pour personnes à mobilité réduite aux numéros 23-25, rue de Chambéry. La Régie a acquis le terrain (autrefois propriété du CPAS de la Ville de Bruxelles), a dirigé le chantier et a ensuite signé une convention avec l’asbl lui conférant la propriété du terrain. Outre le centre d’accueil, on y trouve également deux maisons unifamiliales spécialement conçues pour accueillir des personnes à mobilité réduite. Le tout a été inauguré en mars 2006.

Les Pilotis

Sur base d’une convention de bail, la commune a mis à la disposition de l’asbl « Les Pilotis » un immeuble situé au 187, avenue d’Auderghem, pour y créer un centre d’hébergement collectif adapté aux personnes handicapées mentales de grande dépendance. La rénovation et le réaménagement des lieux sera pris en charge par la Régie foncière pour un montant global estimé à un peu moins de 520.000 €. Après travaux, cinq chambres avec sanitaires seront prêtes à accueillir les résidents ainsi qu’un logement destiné aux personnes chargées de les encadrer.

« Chambre d’autre »

Autre projet à vocation sociale pris en charge par la Régie foncière. Il concerne, dans ce cas-ci, le 506, chaussée de Wavre. C’est là en effet que la commune a mis l’un de ses immeubles à la disposition de l’asbl « Chambre d’autre » dans le but d’y créer un petit hôtel de 11 chambres dont le personnel se composera de personnes handicapées mentales. Objectif : offrir à ces dernières une formation professionnelle pour les aider ensuite à décrocher un emploi dans le secteur Horeca. La mise en œuvre de ce projet nécessite une rénovation en profondeur de l’immeuble et un nouvel aménagement des lieux. C’est la mission qui a été confiée à la Régie foncière.

Actions sur le document

Mois précédent Juin 2017 Mois suivant

Juin
LuMaMeJeVeSaDi
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930

Vie Etterbeekoise -2017