Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Comment bien choisir son masque?

Découvrez quelques conseils pratiques du SPF Economie pour choisir le masque buccal qui vous protégera et ceux à éviter.

Comment bien choisir son masque?

Les masques buccaux font désormais partie intégrante de notre quotidien. Plusieurs types de masques buccaux circulent actuellement, mais tous ne protègent pas efficacement contre le coronavirus.

 

Les masques buccaux les plus répandus en rue sont les masques rectangulaires à plis. Il s’agit de masques jetables, disponibles en différents coloris (souvent bleu) et vendus en pharmacie ou en grande surface.

 

Les masques buccaux en tissu sont également largement répandus. Il existe trois catégories.

  • Un premier grand groupe sont les masques dit « community ». Ils sont produits en série par votre club de foot préféré, votre commune, une chaîne de magasin, etc. et doivent répondre à plusieurs critères. Il existe, en outre, de nombreuses versions « maison ». Ces masques sont sûrs pour autant qu’ils soient fabriqués selon les recommandations  du SPF Santé publique.
  • Ensuite, vous avez le groupe de masques en tissu offerts par le gouvernement fédéral à chaque citoyen belge et distribués par les pharmacies.
  • Le dernier groupe, mais non des moindres : une écharpe ou un foulard. Ils sont autorisés si vous n'avez pas de masque buccal à disposition et pour autant que votre bouche et votre nez soient couverts par au moins deux couches de tissu.

 

Attention : l’écran facial (faceshield) recouvrant totalement votre visage est uniquement autorisé si vous ne pouvez pas porter de masque buccal pour raisons médicales. L’écran facial ne retient en effet pas complètement les gouttelettes d’eau et ne suffit donc certainement pas si vous n’avez pas de raison médicale valable pour l'utiliser comme seul moyen de protection. Vous pouvez bien évidemment porter un écran facial en complément d’un autre type de masque buccal approprié.

Les masques à éviter

De nombreuses personnes utilisent malheureusement des masques buccaux développés pour d'autres utilisations, lesquels sont insuffisants car ils ne vous protègent pas et ne protègent pas les autres.

  • De plus en plus de masques avec un ou deux évents (aérations) sur le côté ont fait leur apparition. Ils protègent uniquement le porteur et laissent passer l’air expiré et donc également les éventuelles particules virales du porteur. Les personnes se trouvant autour du porteur de ce type de masque ne sont absolument pas protégées. Ces masques buccaux ne peuvent donc pas être tolérés dans notre lutte contre le coronavirus.
  • Les masques buccaux en plastique connaissent un succès grandissant, mais ils ne protègent pas suffisamment s’ils sont ouverts sur les côtés. Les versions en tissu avec une partie en plastique devant la bouche et qui couvrent correctement le nez et la bouche sont, en revanche, adaptées.
  •  Les écrans buccaux en plastique. Ces masques reposent sur le nez ou le menton et sont complètement ouverts sur les côtés. Encore une fois, ils ne vous protègent pas et ne protègent pas les autres.
  •  

 

Quelques conseils lors de l’achat

  • Choisissez une taille adaptée. Il existe plusieurs tailles disponibles (enfants, hommes, femmes) et plusieurs manières de les fixer (derrière les oreilles ou derrière la tête). Un masque buccal de bonne taille épouse correctement la forme de votre visage. Si votre masque descend lorsque vous bougez ou parlez, c’est que la taille n’est pas adaptée.
  • Si vous projetez d’acheter un masque buccal, contrôlez d’abord si l’adresse et l’identité du fabricant et une quelconque référence sont mentionnées sur le masque ou sur l’emballage.
  • Vérifiez ensuite si le masque est muni d’un mode d’emploi et consultez-le avant de porter votre masque. Ainsi, vous savez directement comment le porter, si vous devez le laver avant la première utilisation, pour quelles catégories d’âge il est prévu, etc.

Bien porté, bien protégé

Le masque doit recouvrir le menton, la bouche et le nez. Un masque buccal que vous portez sous le nez ne vous protège pas et ne protège pas les autres.

Conservez votre masque buccal dans un sac en tissu, et non dans votre sac à main ou dans la poche de votre manteau.

Il est tout à fait normal que vous ayez l’impression de manquer d’air avec un masque. Cela démontre que le masque fonctionne. Ne faites donc surtout pas de gros efforts lorsque vous portez votre masque.

Entretenez correctement votre masque buccal. Suivez les instructions de lavage fournies lors de l’achat ou ne l’utilisez pas plus longtemps que la durée d’utilisation mentionnée.

 

www.info-coronavirus.be 

Actions sur le document

Mots-clés associés : ,

Mois précédent Janvier 2021 Mois suivant

Janvier
LuMaMeJeVeSaDi
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

La Vie Etterbeekoise - Votre mensuel officiel d'information communale