Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Des femmes illustres dans les rues d’Etterbeek

Vous les avez peut-être déjà vues fleurir au coin de votre rue. Depuis la mi-juin, 11 plaques de rues reconnaissables à la mention « women’s rights » ont fait leur apparition à Etterbeek. Installées jusqu’au 31 mars 2021, elles mettront en lumière des personnalités féminines qui au travers de leurs œuvres ou de leur action, ont fait avancer la lutte en faveur des droits humains et de l’émancipation des femmes.

 

Toutes ces rues formeront en effet un parcours qui fera l’objet de visites à vocation pédagogique pour le grand public et les écoles.

 

Cette initiative est portée par les services Egalité des genres & Diversité et Espace public.

 

Voici la liste des rues qui recevront temporairement une seconde appellation :

  • Rue Général Tombeur

    Rue Marie Nizet

  • Rue Colonel Van Gele

    Rue Marie Popelin

  • Avenue Commandant Ponthier

    Rue Marthe Wery

  • Rue Baron Lambert

    Rue Itô Noé

  • Rue Baron Dhanis

    Rue Kebedech Seyoum

  • Avenue Le Marinel

    Avenue Elise Soyer

  • Rue Général Fivé

    Rue Rosa Parks

  • Avenue Commandant Lothaire

    Avenue Berta Cacéres

  • Rue Général Henry

    Rue Irena Sendlerowa

  • Rue Général Wangermée

    Rue Lalla Fatma N’Soumer

  • Square Léopoldville

    Square Marie Muilu Kiawanga « Maman Marie »

 

Découvrez l’histoire de ces femmes courageuses souvent en avance sur leur temps :

Marie Muilu Kiawanga (1880-1959), surnommée « Maman Marie », cette résistante congolaise a pris la tête de l’église kimbanguiste à partir de l’arrestation de son mari (1921), Simon Kimbangu, afin de pérenniser œuvre et de permettre ainsi à une partie de la population congolaise de se retrouver lors de réunions clandestines.

Rosa Parks

Rosa Parks (1913-2005), femme afro-américaine, figure emblématique de la lutte contre la ségrégation raciale aux Etats-Unis, surnommée « mère du mouvement des droits civiques » par le Congrès américain. Elle s’est notamment illustrée en refusant de céder sa place à un passager blanc dans un autobus.

Kebedech Seyou

De nos jours, Kebedech Seyoum est une héroïne nationale en Ethiopie pour avoir vaillamment résisté à la colonisation italienne menée par Mussolini. Décrite comme "meilleur chef que les hommes" par Gabriella Ghermandi, écrivaine italo-éthiopienne, elle réunit une armée sous son commandement et mène pas moins de 14 batailles contre les forces italiennes.

Ito Noe

Itô Noé (1895-1923), anarchiste japonaise, auteure et féministe qui a intégré un groupe de militantes féministes, les Bas-bleus qui œuvrait pour la promotion de la littérature féminine et luttait contre les problèmes sociaux touchant les femmes et les discriminations sexistes. De par son appartenance à un groupe composé d’anarchistes et de communistes, elle est arrêtée par la police militaire, torturée et exécutée en 1923

Lalla Fatma_N'Soumer

Lalla Fatma N’Soumer (1830-1863), résistante kabyle au cours des premières années de la conquête de l’Algérie par la France de 1854 à 1857, année où elle est emprisonnée. Elle restera en prison jusqu’à sa mort six ans plus tard. Avant de se battre pour son peuple, elle refusait déjà de se résigner aux usages et aux traditions. En refusant toute alliance et mariage, elle a fait le souhait de conserver sa liberté qui selon elle « est un bien sacré qu’on ne peut monnayer ».

Marie Nizet (1859-1922), poétesse et femme de lettres décédée à Etterbeek en 1922. Son œuvre a été dédiée au sort « des petits peuples ». Cette cause lui tenant particulièrement à cœur, elle plaidait pour la création d’une Sainte-Alliance des faibles qui réunirait des intellectuels appelés à se défendre par la plume et non les armes. En transgressant dans ses écrits les normes sociales et littéraires de son époque, elle est considérée comme l’une des premières femmes poètes modernes.

Marthe Wéry (1930-2005), peintre née à Etterbeek, ses monochromes lui permirent d’être connue par un public international et de se voir confiées de nombreuses commandes publiques dont la station de métro Albert à Bruxelles. En 2002, suite à la volonté de la Reine Paola d’intégrer l’art contemporain au sein du Palais royal, une série de ses peintures ornent le couloir du rez-de-chaussée ; elle est la seule femme parmi les 4 peintres sélectionnés. En 2004, elle devient commandeur de l’Ordre de Léopold.

Marie Popelin

Marie Popelin (1846-1913), première femme avocate en 1888, première femme docteure en droit (ULB), le barreau lui a été refusé. Elle est à la base de la Ligue belge du droit des femmes (LBDF) en 1892. En 1905, elle devient la première présidente du Conseil national des femmes belges (CNFB).

Berta Càceres

Berta Cacéres (1973-2016), militante écologiste hondurienne issue de la communauté indienne lenca, connue pour sa défense du fleuve Galcarque, elle a reçu le prix Goldman pour l’environnement en 2015. Après plusieurs années de menaces, elle est assassinée à son domicile en 2016.

Irena Sendlerowa

Irena Sendlerowa (1910-2008), résistante polonaise qui durant la seconde guerre mondiale sauva 2500 enfants juifs du ghetto de Varsovie. En 1965, elle est reconnue « Juste parmi les nations » et reçoit en 2003 « l’Aigle blanc », plus haute distinction polonaise.

Elise Soyer (1862-1953), Journaliste et publiciste, décédée à Etterbeek en 1953, fervente militante féministe. En 1897, elle a notamment participé à la création de la Société belge pour l’Amélioration du sort de la Femme (ASF).

 

Service Egalité des genres et diversité

02 627 27 54

egalite@etterbeek.be

Actions sur le document

Mots-clés associés : ,

Mois précédent Juillet 2020 Mois suivant

Juillet
LuMaMeJeVeSaDi
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031

La Vie Etterbeekoise - Votre mensuel officiel d'information communale